mosteiro_peq

Couvent datant du XVII et XVIII siècle, construit pour l’abri des monges dénudés ou récollet, qui professaient avec dévotion et piété les règles de S. Bernardo.

Sur a route des monastères de l’Ordre de Cister.

Son travail avec une trace primitive est arrivé jusqu’au règne de D. José. Tout cela est vrai pour ce qui empêche l’expérience appropriée et de pratiquer de l’Evangile selon la règle de S. Bernardo, soit dans sa pureté, soit dans le faite de restreindre à l’essentiel. Le couvent forme un quadrilatère à l’intérieur d’une clôture entouré de hauts murs en granit. A l’extérieur est apprécié le magnifique portique maniériste formé d’éléments classiques conjugués de forme ambiguë et décoré de motifs géométriques. Ce dernier est constitué par deux pilastres de fût rembourré. Au centre se trouve une niche couronnée d’une coquille où se distingue l’image de Sao Bernardo.

(Source)